Ma vie en vert

La Symptothermie – Mon retour d’expérience sur ce moyen de con(tra)ception naturel

Vous avez été nombreuses à me le demander, alors le voilà : Mon retour d’expérience sur la symptothermie !

Avant toute chose, je tiens à préciser que je ne suis pas une professionnelle de la santé. Toutes les informations et les avis contenues dans cet article ne sont pas à prendre à la lettre (comme c’est le cas pour la plupart des bloggeurs-youtubeurs & co). Renseignez-vous toujours bien avant de vous lancer, surtout pour des thématiques aussi importantes que la contraception ! Dans cet article, vous trouverez mes avis, mes perceptions et mon ressenti, le but n’étant pas de vous apprendre à utiliser la symptothermie, mais simplement de vous donner mon avis et vécu. Le reste vous appartient 😉

Je reste bien sur à disposition en commentaire pour tout complément d’informations ! N’hésitez pas également à partager vos expériences, cela pourra être utile à d’autres !

La Symptothermie, qu’est-ce que c’est ? 

La symptothermie est un moyen de conception et de contraception naturelle et écologique se basant sur l’observation du cycle mensuel féminin.

Il faut savoir que la femme n’est fertile que quelques jours par cycle. Le but de la symptothermie est donc d’apprendre à observer les différents « symptômes » du cycle féminin afin de définir ce moment d’ovulation, dans un but de contraception ou de conception.

Les symptômes à observer sont : 

  • La température celle-ci augmentant après l’ovulation
  • Les glaires cervicales (appelées élixir dans la méthode sympto), c’est le liquide plus ou moins épais / fluide que nous avons toutes dans notre utérus et qui évolue aussi au fil du cycle.
  • La position du col de l’utérus qui lui aussi évolue durant le cycle.

La combinaison de ces trois symptômes permet donc de déterminer avec une grande précision le moment de l’ovulation.

Pour nous aider dans cette démarche, la fondation SymptoTherm, fondateur de la méthode, a mis en place une application dans laquelle rentrer nos différentes observations et ainsi nous permettre d’en garder une trace et analyser nos observations.

 

Ma pratique de la symptothermie

Après avoir pris la pilule durant un an, je cherchais un nouveau moyen de contraception plus respectueux de mon corps et de l’environnement. C’est au détour d’un groupe Facebook « Ecolo » que j’ai entendu parler de cette méthode.

J’ai ainsi rejoint le groupe facebook « Symptothermie » qui est une belle source de partage et d’entraide. Après avoir lu sur cette page quelques témoignages, je me suis décidée à me lancer !

J’ai tout d’abord lu le manuel que l’on trouve gratuitement sur le site de la fondation : sympto.org

J’ai ensuite pris rendez-vous avec une conseillère proche de chez moi. En soi, aucune étape n’est obligatoire pour se lancer dans la symptothermie. Je recommande tout de même toujours à celles qui souhaite se lancer de prendre un suivi de 6 mois avec une conseillère. Cela permet d’être sur de ses observations et d’apprendre à se faire confiance. Ma conseillère a été très disponible, tant pour des rencontres en vrai que pour des questions via l’application.

Les avantages: 

Les avantages pour moi sont nombreux;

  • Une méthode de contraception naturelle et donc saine pour notre santé et celle de la planète; pas d’hormone dans mon corps et dans l’eau, pas de plaquette de médicaments qui finissent chaque mois à la poubelle…
  • Une méthode très peu cher, 15CHF pour l’application, 150CHF pour le suivi de 6 mois par une conseillère, une vingtaine de francs pour le thermomètre… Et c’est tout ! La méthode étant ensuite valable à vie !
  • Utiliser la symptothermie m’a permis d’apprendre à connaître mon corps et d’être plus attentives à ses réactions, à ses besoins tout au long de mon cycle. Cela m’a permis d’acquérir une meilleure connaissance de moi-même de manière générale, de mes ressentis, de mes émotions qui fluctuent en fonction de mon cycle.
  • Utiliser cette méthode se basant sur mes propres observations m’a également permis de prendre confiance en moi et de me rendre compte, contrairement à ce que l’on nous fait souvent croire, que nous, les femmes, sommes tout à fait capables de gérer notre contraception.
  • Si la symptothermie peut être utilisée comme un moyen de contraception, elle est également un moyen de conception pour les personnes désirant avoir des enfants.
  • La symptothermie demande une communication avec son partenaire, ainsi, même si c’est à la femme de faire ses observations, tous les deux sont concernés et doivent prendre leurs précautions. La contraception n’est donc pas juste une affaire de femme, par ce qu’il faut être deux (ou plus =P ) pour faire des bébés, ou ne pas en faire.

Les inconvénients

  • La symptothermie demande un suivi régulier de ses observations. Si cela ne prend que quelques secondes par jour, il faut tout de même y penser.
  • Il faut également avoir un rythme de vie régulier (prise de température si possible toujours à la même heure…). Après, il n’y a rien d’insurmontable, j’utilise la méthode même en voyage, avec les décalages horaires que cela engendre. Le tout étant de rester assidu durant ces périodes.
  • La symptothermie n’évite pas (comme la pilule & co d’ailleurs) les maladie sexuellement transmissible. Sortez couvert 😉
  • La symptothermie est très peu connue et beaucoup de personnes vous diront que la méthode n’est pas fiable… qu’elles ont la cousine de l’oncle à la tante de la voisine qui est tombée enceinte avec la méthode… Bien sur que le risque 0 n’existe pas, comme pour n’importe quelle contraception! Mais beaucoup de personnes confondent la symptothermie avec d’autres méthodes d’observation moins complètes et donc moins fiables (certaines ne se basant par ex. que sur la prise de température). Coryez-en vous, en vos observations et en vos ressentis.

 

img_20190203_142642
Le guide sur la symptothermie et le thermomètre à deux décimales

Vos questions: 

  • Est-ce fiable ?

Oui ! Je l’utilise depuis plus de 2 ans et je n’ai jamais eu de mauvaises surprises !

De plus, la symptothermie est reconnue par l’OMS qui la considère comme fiable à 98%. Pour vous donner une idée, la pilule est elle considérée comme sûre à 99% si utilisée à la perfection, mais 92% telle qu’utilisée couramment!

  • Combien est-ce que ça coûte ?

Une fois les premiers frais engendrés pour le suivi et le matériel, il n’y a quasiment plus de dépense à faire !

Concrètement j’ai payé : 

15.- CHF pour l’application synchronisée avec un compte sur le site internet (il existe une appli gratuite, mais qui n’est pas synchronisée et donc si on perd le natel ou qu’on le change… on perd toutes nos données)

25.- CHF pour le thermomètre à deux décimales

150.- CHF pour le suivi de 6 mois avec une conseillère

Et c’est tout ! Ce qui fait 190.- CHF en début de pratique et plus rien depuis ! Cette méthode demande donc un investissement préalable, mais est plutôt rentable sur la durée puisqu’elle est valable à vie !

(Aller, je vais surement devoir racheter une nouvelle pile pour mon thermomètre d’ici quelques mois =P )

  • Par où commencer ?
  1. Pour commencer, je vous recommande de lire le guide sympto que vous pouvez télécharger gratuitement sur leur site internet.  Cela vous permettra de voir assez rapidement si la méthode semble vous convenir et si vous y crochez.
  2. Vous pouvez ensuite télécharger l’application ( je vous conseille vraiment la payante afin de ne pas perdre vos données en cas de pépins avec votre téléphone) et prendre rendez-vous avec une conseillère dans le même temps.
  3. Puis avec toutes ces indications, vous lancez dans les observations. La conseillère conseille de se protéger avec un préservatif les 3 premiers mois de pratiques afin d’être sur de ses observations et de son cycle.
  4. Vous lancez pleinement dans la pratique de cette méthode, écoutez votre corps et ses signaux.

J’espère que cet article vous aura plu et permis de découvrir cette méthode de contraception encore trop méconnue ! Si elle vous intéresse, je vous invite à rejoindre le groupe Facebook qui y est dédié et aller faire un tour sur le site internet de la fondation. Cela vous permettra d’avoir de plus amples informations !

Je reste à disposition pour répondre à vos questions en commentaire ici ou message privé sur Instagram !

Belle journée !

Publicités

7 réflexions au sujet de “La Symptothermie – Mon retour d’expérience sur ce moyen de con(tra)ception naturel”

  1. Coucou!
    Merci pour cet article super intéressant! Et pour le partage de ton expérience!
    J’ai quelques questions:
    -la température varie au cours du cycle mais de très peu de degrés… Comment être sûre que cela soit juste? Par exemple, il suffit que tu attrapes un petit rhume ou autre chose (même asymptomatique) et ta température peut facilement augmenter légèrement… Ou bien tout simplement en fonction de ton thermomètre, comment s’assurer de la précision de celui-ci? Car de base, il y a toujours une légère marge d’erreur et je suis sûre qu’en mesurant la température avec 5 thermomètre différents, il y aura des différences.
    -Et quand on a des cycles irréguliers, comment fait-on?
    Merci d’avance pour ta réponse! 🙂

    J'aime

    1. Coucou, alors pour la température, effectivement, celles-ci peut varié. C’est pour cela qu’il y a les autres observations à prendre en compte qui permette une sécurité contrairement aux méthodes qui n’utilise que la température. Ensuite, il est important d’utiliser toujours le même thermomètre durant tout le cycle, même s’il a une petite marge, puisque c’est toujours le même c’est ok. Le bit étant d’identifier la montée de température.

      J’ai des cycles assez irrégulier, et cette méthode m’a permis de comprendre pourquoi 🙂 Tant que l’application ou nous même n’avons pas repérer l’ovulation, il faut rester prudente. Une fois que c’est fait, on est bonne jusqu’au prochain cycle, même s’il est irrégulier. D’ailleurs, j’ai remarqué que mon cycle était plus régulier depuis que j’ai commencé… Est-ce le fait de prendre conscience et d’écouter le corps ?

      J'aime

      1. Cela explique aussi L’utilisation d’un thermomètre à double décimale Pour la bonne fiabilité de la méthode. Il sais ainsi avec précision mesurer les décalages de températures d’une courbe thermique 🙂

        J'aime

  2. Bonsoir, super article pour découvrir la méthode ! C’est top car cela manque beaucoup sur le net !
    Je me permet juste de préciser qu’il existes d’autres groupes Facebook traitant les méthodes d’observation dû cycle, notamment le groupe symptothermie moderne libre .
    Je pratique moi même depuis deux ans et suis ravie de trouver des articles expliquant simplement que des alternatives fiables existes ! 🙂

    J'aime

    1. Bonsoir Margot ! Merci beaucoup pour ces précisions qui seront certainement utiles à d’autres ! C’est vrai que je n’ai parlé que des groupes / sites que je connaissais, mais il en existe d’autres !
      Belle soirée 🙂

      J'aime

  3. Bonjour,

    Je voulais savoir quelle application vous avez choisi? Je regarde pour prendre l’application sympto plus et c’est écrit 30 CHF pour six mois et 245 CHF si on prend l’application en illimité.

    Merci de pouvoir me renseigner à ce sujet.
    Belle journée à vous. Cécile.

    J'aime

    1. Bonjour, j’ai l’application « sympto plus » qui est celle de la fondation sympto et à ma connaissance la plus fiable. Mais je l’avais payée 15chf à l’époque en tout… 245chf cela me semble vraiment cher ! A voir peut-être si vous contacter la fondation pour leur poser la question ? Il est possible qu’ils aient augmenter leur tarifs (bien que là ça fasse une enoooorme augmentation!)

      Belle journée à vous aussi !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s